Pexels mike chai 8423391 1121657a57e0bec296c0fa07f43216bb 2000

Jugement de l’ADP : "Le Footfall AI est un bon exemple de "protection des données par la conception""

09/03/2021

L'Autorité belge de protection des données (ADP) estime que la solution de Footfall AI de Citymesh est, de par sa conception, un bon exemple de la manière dont un comptage de passants devrait fonctionner.

Comptage des passants pendant l'été corona

En période de corona, de plus en plus de villes utilisent le comptage automatique des passants. Cet été, Citymesh a entamé une collaboration avec Westtoer, entreprise provinciale autonome dotée de la personnalité juridique en charge du tourisme et des loisirs de la province de Flandre occidentale, et a fourni plus de 100 capteurs d'images à la côte belge. Suite à ce projet, l'Autorité belge de protection des données (ADP) a étudié la solution de Footfall AI. L’ADP estime désormais que cette solution répond aux exigences européennes en matière de protection des données et constitue un bon exemple de "protection des données par la conception".

Des capteurs d'images, pas des caméras

La combinaison de la sécurité du réseau, des logiciels et du matériel adapté rend le Footfall AI extrêmement adaptée au comptage des passants. Le capteur d'images d'un Footfall AI capture chaque passant dans une image au moyen d'un polygone et de plusieurs lignes de comptage. Grâce à la détection d'objets, le Footfall AI identifie également de nombreux autres paramètres, tels que le nombre de personnes par surface, le moyen de transport et la direction du déplacement. La solution permet donc de compter séparément le nombre de piétons, de cyclistes, de voitures et de camionnettes.

L’ADP confirme maintenant que l'équipe de Citymesh a pris en compte la protection des données lors de la conception de cette solution. Les images utilisées sont irréversiblement floues et après quelques millisecondes, les passants sont remplacés par des surfaces colorées. La reconnaissance des visages n'est donc pas du tout possible avec cette solution. En outre, les images ne sont pas stockées plus longtemps que ce qui est strictement nécessaire. Les données acquises sont également stockées sous une forme qui rend impossible la réidentification des personnes concernées.

Magali Feys d'AContrario qui a assisté Citymesh pendant le processus confirme : "Citymesh a intégré les principes de protection des données par la conception très tôt dans le processus de développement. Grâce à l'étroite collaboration tout au long du processus de développement entre l'équipe de développeurs de Citymesh d'une part, et l'équipe de spécialistes de la sécurité et de la vie privée d'AContrario d'autre part, Citymesh a réussi à faire aller de pair l'innovation et la protection des données. "L'intelligence artificielle est un excellent exemple de la manière dont des technologies innovantes mais respectueuses de la vie privée peuvent être parfaitement déployées sans compromettre en retour la protection des données".

Now this is it.
Time for action.

Notre collaboration commence ici ! Contactez notre équipe de professionnels des réseaux et faites-nous part de votre mission. Ensemble, nous sélectionnerons les meilleures solutions et ferons passer votre organisation à un niveau supérieur.